Des voiles nettement moins chères et de meilleure qualité !
 
 Est-ce possible ?

La voilerie-Lem répond OUI.

Cela est possible en mettant en adéquation les méthodes d’assemblage et de dessin des voiles

 Pourquoi Comment ?

   L’informatique a apporté aux Maîtres Voiliers un outil formidable. Ce dernier permet de réaliser un dessin de voile avec, un creux sans bosse, calculé et placé au millimètre près.

La voile est ensuite réalisée par l’assemblage bord à bord de bandes de tissu calculées et dessinées très précisément par le logiciel. Pour donner du creux à la voile ces bandes sont de formes et de tailles différentes.

Pour un génois de 40 m², ces bandes de tissu peuvent largement dépasser les 5 mètres de long.

L’assemblage se fait actuellement, dans toutes les voileries, de façon très archaïque, à la main !

 Alors que l’exemple suivant, simple mais démonstratif, fourni par Bertrand Chéret dans son livre "Les Voiles Comprendre, Régler, Optimiser" ,

" Tendez au maximum un ruban entre deux tréteaux espacés de 10 mètres. Si vous lâchez un centimètre de ruban à l’une des extrémités, le ruban prend une flèche de 20 centimètres !

Soit 20 centimètres pour 1/1000e de relâchement !"

nous démontre l’importance de la précision d’assemblage dans la fabrication d’une voile !

C’est pourquoi le créateur de la voilerie-Lem a imaginé un mécanisme permettant l’assemblage par collage, de deux bandes, de tissu ou d’autre matériaux, en respectant en tous points du collage, un positionnement au 1/10e de millimètre. Ce système évite ainsi des différences de tension momentanées génératrices de bosses et ou de différence de forme de la voile par rapport au dessin d’origine.

En plus, ce système, engendrant un gain en main d’œuvre dans un rapport pouvant aller de 1 à 10, offre à moindre coût, une voile de meilleure qualité !

Mon texte multi-lignes